Tania’s Paradise

Compagnie Attention Fragile (Gilles Cailleau)

Une yourte kirghize – pourquoi pas ? -, une piste minuscule, des gens tout autour, une intimité qui invite à la confidence, une contorsionniste qui nous frôle et nous parle d’elle : d’où elle vient, ce qu’elle aime, ce qui l’énerve… Voici, en substance, la rencontre proposée par Gilles Cailleau et Tania Sheflan à tous les publics qui voudraient les accueillir. Une rencontre à domicile peut-être, mais au domicile de qui ? Car, une fois entrés dans la yourte, qui accueille qui ?

r

présentation

AVERTISSEMENT DE DERNIÈRE MINUTE
(c’est Gilles Cailleau qui parle)

Tania a eu une envie irrépressible d’un petit frère ou d’une petite sœur pour sa fille !

Alors on répète comme des fous avec Lulu, jeune artiste israélienne que Gilles connaît depuis un stage au Lido à Toulouse. Comme a dit Tania à Lulu qui hésitait : « On est comme deux sœurs, ta vie c’est la mienne ». Alors, ça ne sera pas tout a fait Tania’s Paradise, ce sera Lulu’s Paradise, mais ça ressemble énormément et ça promet d’être très beau.

A DÉCOUVRIR LES 16 ET 17 JANVIER 2018 AU MERLAN, SCÈNE NATIONALE DE MARSEILLE.
« Tania’s Paradise ne défend rien, ne condamne rien, c’est juste une jeune fille qui parle d’elle tout en marchant sur les mains. »

C’est Gilles Cailleau qui le dit, histoire de neutraliser les déflagrations en chaîne du conflit israélo-palestinien. Histoire aussi de faire jouer la présomption de contingence : car Tania est Israélienne, elle vient donc d’un pays qui concentre aujourd’hui des contradictions encore indépassables. Pourtant, le spectacle ne parle pas d’Israël, mais de cette fille-là, qui est née et a grandi sur cette terre fière et disputée, à la fois chargée d’histoire(s) et amnésique, aujourd’hui divisée et meurtrie.

L’universalité tragique du caractère humain semble s’être rassemblée dans cette situation, celle d’une jeune fille à la sincérité désarmante, dans un enjeu qu’elle méconnaissait, fixe aujourd’hui droit dans les yeux et, cependant, ignore superbement. Car, comme les femmes ou les hommes d’autres contrées, elle est née là sans qu’on lui demande son avis, et ses origines familiales, d’Europe ou d’Afrique du Sud, se perdent, comme tant d’autres, dans la poussière des déserts environnants.

Cette fille est comme nous, et pourtant quelque chose la rend unique. C’est d’abord l’étrangeté de Tania que Gilles veut nous faire découvrir, une étrangeté familière que le langage de la contorsion et de l’équilibre déploie en mouvements et en suspensions : le corps explore l’envers d’un endroit, et de cet endroit la parole s’émancipe.

Ce spectacle, qui a d’abord été monté en Israël, a fait l’objet d’un livre et d’un carnet de voyage, édités par Gilles. Le livre du spectacle commence à l’envers, par la fin (sens de lecture hébreu), le carnet du voyage commence par le début, à l’endroit.

au générique

Tania Sheflan : co-écriture, interprétation, contorsions, équilibres, harpe

Lulu-Hadas Koren : en l’absence de Tania, interprétation, contorsions, équilibres, harpe

Gilles Cailleau : écriture, mise en scène

partenaires

La compagnie Attention Fragile est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication (Drac & DGCA), la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, le Département du Var, Toulon-Provence-Méditerranée et la Ville de La Valette-du-Var.

contacts / ressources

Villa Les Troënes
109 Avenue François Fabié 83160 La Valette-du-Var

Diffusion :
Anne-Laurence Loubigniac : 06 41 97 15 89 / loubigniac@gmail.com