Les Voix du Plan d’Aou

« Sur leur lieu de travail, une cuisine, un atelier de couture, dans leur intimité à la maison, au jardin, entre les parcelles à cultiver. Je me suis offert le temps précieux d’aller vers les autres, de les écouter, de les revoir chacun à plusieurs reprises. De ces entretiens sont nés ces dires. »

De 2013 à 2014, Minna Sif se fait passeuse de voix et imagine un atelier où l’oralité est le terreau de l’écriture.

r

présentation

QUARTIER EN MOTS

 

« Au départ, l’idée était de faire se rencontrer les habitants de Plan d’Aou autour d’ateliers d’écriture. Voisins, amis, proches, jardiniers des jardins partagés du Cosmos Kolej ou férus de lecture de l’Acelem. Il n’existait pas de groupe constitué et le temps très court, dévolu au projet, ne permettait pas d’en former un. Il a donc fallu sortir du cadre de l’atelier d’écriture pour donner au projet une chance d’exister en favorisant l’émergence d’une parole citoyenne. Il s’agissait avant tout de conférer sa pleine valeur à cette parole.

 

L’Atelier d’écriture est alors devenu un va-et-vient à travers le quartier du Plan d’Aou, émaillé d’entretien au plus près des habitants.

Tout au long des rencontres, chaque participant s’est réapproprié son texte « dit » afin de le réécrire comme il l’entendait. L’Atelier d’écriture a fini par trouver une brèche par où s’engouffrer. La musicalité du texte devait passer l’épreuve de l’oreille et s’imprégner de la singularité de son auteur. Le second temps de ce projet a été rempli d’allers retours entre les textes et leurs auteurs. Il était essentiel d’entendre les doutes et les questions que chacun se posait autour de son écrit. »

 

Minna Sif, extrait de la préface du recueil, les voix du Plan d’Aou