compagnie La Raffinerie – Marion Pellissier

futur au logis

Invitée en 2016 à La Gare Franche par Alexis Moati, La Raffinerie rencontre Vol Plané pour un travail de plateau inter-compagnies. La compagnie de Marion Pellissier en profite pour travailler en résidence sa nouvelle création Ça occupe l’âme. Ils réintègrent la bastide en 2018 pour poser les fondations d’un nouveau projet : Les petites filles.

présentation

La Raffinerie est une jeune compagnie constituée autour d’anciens camarades du Conservatoire de Lyon et de l’ENSAD de Montpellier. Après une première création remarquée, Record, en 2013 , Marion Pelissier et ses « raffineurs » affirment leur esthétique dans Pleine, qui met en scène une femme esseulée, sur le point d’accoucher dans un hôpital – inhospitalier au point qu’elle ne veuille plus perdre le lien utérin, et donc mettre l’enfant au monde.

Apprivoiser notre animal solitaire, lui montrer les contours de la cage

De cette esthétique, on décèle d’abord une volonté d’apprivoiser les rapports humains les plus primaires avec délicatesse et exigence, doublée d’un art du portrait sensible d’êtres oubliés ou en rupture. Mais, c’est surtout à travers la vidéo que la compagnie signe des mises en scènes innovantes, enrichies par des  collaborations avec Cyril Teste. La Raffinerie construit une dramaturgie qui révèle et expérimente les mécanismes du regard : celui qui chosifie, celui qui sacralise, celui qui fait miroir. Ainsi, chaque être, mais aussi chaque événement se définit d’abord par celui qui le regarde. C’est cette expérience de l’aliénation au regard et de la réécriture de la mémoire qui nous est proposée.

inventaire

2016 – résidence d’écriture et de travail à La Gare Franche, pour la création de Ça occupe l’âme

2017 – stage avec le Groupe des 15 sur les techniques vidéo, autour du projet mené avec Vol Plané sur Antigone et les mécanismes tragiques

2017 – rencontre inter-compagnies sur l’invitation d’Alexis Moati et Vol Plané

2018 – seconde rencontre inter-compagnies : travail au plateau du texte Les petites filles

2018 – lecture publique du projet Les petites filles au cours d’un bOn moment

partenaires

Avec le soutien de l’École Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Montpellier.

 

Avec l’aide de la Ville de Montpellier.

 

Avec la participation artistique du Théâtre Le Monfort, Paris.

 

ressources / contacts

www.laraffinerie.eu

contact@laraffinerie.eu

Artistique :
Marion Pellissier – 06 63 16 08 57 – marion.pellissier@live.fr