compagnie Émile Saar – Marie Lelardoux

En 2011, nous accueillons la création et les dernières répétitions de La Maison, pièce écrite par Suzanne Joubert, mise en scène Marie Lelardoux lors du Festival des Informelles – festival du Théâtre Les Bernardines. À cette occasion, Marie rencontre une classe de CP de l’école élémentaire des Bastides. C’est le début d’une complicité au long cours entre le Cosmos Kolej, La Gare Franche et la compagnie Émile Saar.

crédit photo : Vincent Beaume

r

présentation

Ses petits objets de recherche

 

La maison, la langue, l’être étranger… Chacune des créations de Marie Lelardoux nous permet d’éprouver une altération de notre situation d’être – habitant, communiquant, envisageant l’autre. La perte instantanée de sa maison, devoir apprendre et comprendre une langue accidentée, faire sien le récit de personnes dont le français n’est pas l’horizon culturel : toutes ces expériences nous transforment et nous parlent de la difficulté de se faire comprendre.

 

crédit photo : Marie Vincent

 

Du Théâtre des Bastides  au compagnonnage de production

 

Marie mène ses projets de création comme des objets de recherche au long cours. Elle y entraîne tous ceux qu’elle croise, qu’ils soient écoliers, comédiens ou vidéaste. Elle travaille avec la même exigence, qu’elle s’adresse aux « petits êtres » d’une classe de CP ou à des comédiens professionnels. Avec le projet Théâtre des Bastides, elle associe le même groupe d’élèves à son projet de création. Ces enfants qu’elle a suivi du CP jusqu’au CM2, elle souhaite à présent travailler avec eux à un projet de film dont ils seraient auteurs et acteurs.

 

crédit photo : Marie Vincent

 

Avec Utopia, tous des barbares, un spectacle où cinq comédiennes convient les spectateurs à leurs tables et retranscrivent comme une partition musicale des récits authentiques de personnes exilés. La Gare Franche soutient la compagnie dans son développement vers la professionnalisation.

inventaire

2011 – La Maison, coproduction La Gare Franche / Les Bernardines

 

2011-2015 – Théâtre des Bastides, suivi de la même classe d’enfants du CP jusqu’au CM2

 

2014 – Utopia, tous des barbares, coproduction et compagnonnage de La Gare Franche

 

2016 – Tout est calme (trop), solo de Marie Lelardoux
2015-2016 – poursuite du Théâtre des Bastides avec les élèves volontaires

partenaires

Pour ses projets de création, la compagnie émile saar reçoit le soutien de la Ville de Marseille, de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur et du Conseil départemantal des Bouches-du-Rhône.

Elle reçoit aussi le soutien de la Fondation Abbé Pierre.

La Gare Franche, Les Bancs Publics, à Marseille, 3bisF, lieux d’arts contemporains, à Aix-en-Provence, Le Théâtre Les Bernardines, à Marseille, La Fonderie, au Mans sont des complices réguliers de la compagnie.

ressources / contacts

mail : emilesaartheatres@gmail.com

Cité des Associations – boîte aux lettres 32993 La Canebière – 13001 Marseille