Compagnie AnteprimA – Antonella Amirante

au logis

AnteprimA : derrière ces deux A majuscules, tout le talent d’Antonella Amirante, une Italienne venue faire sa vie en France. L’exil, l’amour du pays natal… comment dépasser la frontière et faire synthèse ? Antonella multiplie les adaptations d’auteurs italiens depuis qu’elle dirige sa compagnie, engageant souvent un travail de traduction inédit et parfois une publication du texte en français : Mère / Fille traduit avec Graziella Végis, l’une de ses premières mises en scène, mais aussi Ma L’amore, Variations sur le modèle de Kraepelin, Arrange-toi, La Revanche

crédit photo : David Anemian

présentation

Du Cosmos Kolej…

À l’origine, une rencontre au cours des années 1990 : celle de Wladyslaw Znorko et d’Antonella Amirante, par l’intermédiaire de l’excellent Philippe Puigserver, administrateur du Cosmos Kolej pendant près de quinze ans et parti un mois après Wlad – qu’il lui soit ici rendu hommage ! Danseuse venue à la comédie, Antonella dégage une ébergie impressionnante qui n’échappa pas à Wlad venu la voir sur scène : il lui propose d’intégrer la compagnie pour monter La Maison du Géomètre. C’est le début d’une collaboration au long cours : Ulysse, La vie d’un clou, Le Traité des Mannequins, Corrida

au Théâtre de ViennE

En 2015, AnteprimA devient la compagnie résidente du Théâtre de Vienne, Scène Conventionnée. Très investie sur le territoire lyonnais et ses environs, la compagnie opère anime des actions culturelles ambitieuses auprès des scolaires. En résidence de création à La Gare Franche en 2016, Antonella décide de restituer le choc de la rencontre avec l’espérance nue, sous les traits de Mohamed Zampou, un migrant originaire d’Afrique noire. À travers son témoignage, et avec Simon Grangeat à l’écriture, la compagnie travaille sur la notion de frontière, géographique, générationnelle, culturelle, imaginaire et monte Du piment dans les yeux.

… en passant par la Gare Franche

En 2017, Antonnella revient en résidence d’écriture à La Gare Franche, toujours avec Simon. À partir de l’article écrit en 1975 par Pasolini sur la disparition des lucioles, elle se demande ce qu’est le bonheur. Avec cette question en tête et un fauteuil orange gonflable, l’équipe se rend sur le Plan d’Aou pour interroger les habitants.

inventaire

2015 – Résidence à La Gare Franche pour la création de la pièce Du piment dans les yeux

2017 – Résidence à La Gare Franche pour l’enquête et l’écriture du projet Lucioles (titre provisoire)

Partenaires

La compagnie AnteprimA reçoit le soutien de la Ville de Lyon, de la Région Rhône-Alpes et de la DRAC Rhône-Alpes.

La compagnie AnteprimA est en résidence triennale – 2015-2017 – au théâtre de Vienne, Scène Conventionnée ; dans la « bande » de la Scène Nationale le Merlan Marseille.

Antonella Amirante est artiste familière à l’Arc Scène Nationale Le Creusot.

Ressources / contacts

Frédérique Yaghaian (administratrice de production) : 06 08 14 59 92

Antonella Amirante (metteur en scène) : 06 10 15 33 72

 

Compagnie AnteprimA

156 Cours Docteur Long 69003 Lyon / cie.anteprima@gmail.com